Accueil du site > DÉCOUVRIR > HISTOIRE ET PATRIMOINE > Le patrimoine évronnais

Le patrimoine évronnais

Contenu de la page : Le patrimoine évronnais

La Basilique n’est pas le seul édifice du patrimoine évronnais. Au détour des rues, chacun peut découvrir un pan d’histoire à travers les édifices de la ville.

Hotel de ville - 1805

La médiathèque

Situé au cœur de la ville, la médiathèque est un édifice de facture néoclassique.

Bâti entre 1847 et 1852, il a accueilli dans un premier temps la mairie, qui s’y était installée au premier étage, alors que le rez-de-chaussée faisait office de halles aux grains.

En 1924, les halles ont été réaménagées en salle des fêtes. Puis en 1971, les services municipaux déménagent et jusqu’en 1983, c’est l’école de musique à l’étage et le club d’haltérophilie au rez-de-chaussée qui occupent les lieux. En 1984, devant l’état de vétusté de l’édifice, une majorité du Conseil Municipal, favorable à un réaménagement de la place, se prononce pour la démolition de l’Ancienne Mairie.

La décision provoque alors une levée de boucliers chez certains élus. Un mouvement de contestation se crée à la tête duquel se fait entendre Michel Nicolas.

Quatre ans plus tard, en 1988, après de longues polémiques, un compromis autour du projet de l’architecte marseillais, M. Amadéo, est voté par le Conseil : l’édifice sera réhabilité mais diminué d’un étage. Pour cette réfection, il a fallu ôter le toit du bâtiment le temps de la destruction du premier étage. Le toit a ensuite été reposé sur la structure du rez-de-chaussée. Mai 1989, la nouvelle place de l’Ancienne Mairie est inaugurée.

Médiathèque Michel Nicolas - décembre 2011

1997, le chantier pour la construction d’une médiathèque débute en collaboration avec le District. Mais, à partir de septembre 1998, c’est seule que la mairie poursuit financièrement l’aventure.

En 2011, dans le cadre de la redynamisation du centre-ville, la place de l’Ancienne Mairie où se situe la médiathèque Michel Nicolas est entièrement repensée. Les stationnements devant la médiathèque sont déplacés, la place est entièrement consacrée aux piétons. Des bancs, des jeux d’eau et de lumières mettent en valeur cet édifice emprunt d’histoire.

La gare

Gare d'Évron

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, Evron reste un gros bourg concentré autour de la basilique. La révolution industrielle et l’arrivée du chemin de fer vont profondément révolutionner son urbanisme.

En 1855, le premier train arrive en gare d’Évron.

Il met la ville à 7 heures de Paris, au lieu des 6 jours nécessaires auparavant avec les voitures à cheval.
La construction de la gare modifie la perception que les habitants ont de leur cité. En effet, le centre économique se déplace du centre-ville vers les faubourgs.

Aujourd’hui la gare reçoit quotidiennement scolaires, touristes, habitants ou travailleurs pour leurs trajets.

Portfolio