Accueil du site > DÉCOUVRIR > HISTOIRE ET PATRIMOINE > Évron au fil de l’Histoire

Évron au fil de l’Histoire

Contenu de la page : Évron au fil de l’Histoire

1400 ans d’histoire d’Évron, d’hier à aujourd’hui..

Une ville au Moyen Age

Occupé par des hommes depuis au moins le Ve siècle avant Jésus Christ, le site d’Evron n’est devenu ville qu’à partir du VIIe siècle après Jésus-Christ.
L’espace s’est structuré autour d’une abbaye bénédictine fondée suite à une légende.
Grand centre religieux, ce monastère va attirer de nombreux pèlerins qui permettront à la ville de se développer. Petit à petit, marchands et artisans vont s’installer.
Les auberges destinées à accueillir ces voyageurs vont se multiplier, les marchands d’objets pieux proliférer…

Le développement d’une ville

Le temps des fortifications

En 1577, les soldats protestants chassent les moines de l’abbaye pendant quelques temps. A leur retour, ces derniers décident de fortifier le monastère et érigent une muraille tout autour. Aujourd’hui disparu, cet ensemble de fortifications a profondément structuré l’architecture de la ville et notamment celle de la place dont les maisons sont encore alignées sur le tracé de l’ancien mur d’enceinte.

Une population croissante

Avec environ 2800 habitants en 1700, Evron s’affirme déjà comme un bourg important avec ses foires régulières. Sa population ne cessera d’ailleurs jamais de s’accroître.

Des facilités d’accès

La première moitié du XIXe siècle est marquée par la construction d’un réseau routier en étoile autour de la ville, puis par le passage de la ligne SNCF Paris-Laval en 1855. Profitant de ces nouvelles facilités, l’industrie de la chaux, celle de la brique vont se développer et remplacer la production de textile ou bien encore celle du fer. La fabrique de chapeau Tirard se développe et ouvre un magasin à Paris…

Le temps des guerres

Les années 1870 et 1871 sont extrêmement difficiles. Occupée par les soldats prussiens, la ville est frappée par des épidémies de choléra, de variole et de typhoïde. Cette période est le début d’un certain déclin qui durera jusque dans les années 1950.

La première guerre mondiale fit d’Evron un centre de collecte de denrées et d’animaux destinés à alimenter Paris et doit faire face à l’important afflux de réfugiés et de blessés venus du Nord et du Nord Est. Deux hôpitaux militaires sont installés en complément de celui tenu par les sœurs de la charité.

L’histoire d’un Evronnais pendant la première guerre mondiale Victor Rouland, poilu de la coloniale, s’est battu dans les Balkans en 1918. Son arrière petit fils a retrouvé une centaine de cartes postales envoyées à sa famille. Il raconte l’histoire d’un simple soldat.


La seconde guerre mondiale vit elle aussi de nombreux réfugiés affluer. Pour les loger la ville fit construire des baraquements en fibrociment qui devaient servir longtemps. Occupée par les allemands, la ville fut relativement peu bombardée. Après la libération le camp de réfugié fut reconverti en camp de prisonniers et accueillit environ 2000 Allemands.

La renaissance industrielle

Grâce à la volonté du sénateur-maire, Raoul Vadepied Evron va connaître à partir de 1951 une véritable renaissance industrielle avec l’installation de grands groupes agro-alimentaires ou d’industries faisant appel aux technologies les plus pointues.

Avec plus de 7 148 habitants, Evron est aujourd’hui une ville dynamique orientée vers l’avenir.